L’aspic

Image : ms. Valenciennes, Bibliothèque municipale, 101, fol. 197v

« L’aspic est une sorte de serpent venimeux qui tue l’homme de ses dents. Bien qu’il en existe de plusieurs espèces, chacune possède une façon qui lui est propre de faire le mal. En effet, le serpent qui est appelé aspic fait mourir de soif l’homme qu’il mord. Le second qui s’appelle hypnalis le plonge dans un sommeil tel qu’il en meurt. Un autre qui est appelé haemorroïs lui fait répandre tout son sang jusqu’à ce qu’il en meure. Celui qui s’appelle praester avance toujours avec la bouche ouverte, et quand il serre quelqu’un de ses dents, sa victime gonfle tant qu’elle agonise et elle se décompose aussitôt d’une façon si horrible que c’est un acte diabolique. Et sachez que l’aspic porte sur sa tête la très lumineuse et précieuse pierre qu’on appelle escarboucle. Et aussitôt que la bête farouche s’aperçoit que l’enchanteur qui veut lui ôter cette pierre prononce ses sortilèges, elle colle l’une de ses oreilles contre terre et bouche l’autre avec sa queue, de telle manière qu’elle devient sourde et qu’elle n’entend pas les conjurations de ce dernier  » (Brunet Latin, Le Livre du Trésor).

Image : ms. Valenciennes, Bibliothèque municipale, 320, fol. 133v.

 

Image : ms. Dijon, Bibliothèque municipale, 526, fol. 24r

 

Texte et traduction : Carla G., Fiona D., Laura V., Julie, Mathilde D.