Le parandre

Le parandre est un animal bien mystérieux dont on a perdu trace. Cette créature désormais oubliée avait néanmoins sa place dans les bestiaires du Moyen Âge, parmi d’autres animaux exotiques, à côté d’une autre bête peu connue, l’éale. On dit du parandre qu’il vit en Éthiopie et qu’il possède des immenses bois de cerfs (dépassant bien souvent le cadre des enluminures), la taille d’un bœuf et une fourrure épaisse. Le parandre, plutôt craintif, a la capacité de se camoufler, tel un caméléon, en prenant la couleur des objets qui lui sont proches. Bien qu’inconnu du grand public, cet animal pourrait rappeler l’une des créatures du célèbre film d’animation japonaise Princesse Mononoké, le Dieu cerf, dieu de la nature.

« Le parandre est une bête qui vit en Éthiopie. Grand comme un bœuf, il a une tête et des cornes semblables à celles d’un cerf, mais les Éthiopiens disent que le parandre, quand il a peur, change de couleur, en prenant la teinte de la chose qui lui est plus proche. Les poulpes font la même chose dans la mer et également les caméléons sur la terre. » (Brunet Latin, Le Livre du trésor).

Image : Valenciennes, Bibliothèque municipale, ms. 320, fol. 76r.

Texte et traduction : Louis D., Juliette M., Samantha H., Eva H. et Nicolas D.